Existence de Dieu

Posted on: janvier 18, 2009
3 Commentaire(s)

La philosophie rationaliste démontre l’existence de Dieu. Pour que la nature soit intelligible, il est nécessaire qu’un être inconditionnel existe. La philosophie enseigne également qu’il est incorporel et conscient, omnipotent et omniscient, en deux termes : infiniment parfait. La philosophie découvre donc l’existence et la nature l’être divin.

3 Réponses pour “Existence de Dieu”

  1. Peters dit:

    Bonjour Epistheo

    je voulais juste savoir pourquoi vous avancez uniquement la preuve par la causalité , comme vous le savez il en existe d’autre qui , il me semble , sont aussi fort. Je pense bien sur aux preuves suivantes

    1)Celle par le mouvenement ( analogue certes avec celle de la cause)

    2)Celle par la contingence du monde

    3)Celle basée sur l’idée de perfection

    4)Celle qui repose sur la finalité de l’univer

    cordialement.
    Peters Thomas.

  2. admin dit:

    Peters,

    Il existe effectivement plusieurs types de preuves de l’existence de Dieu. C’était en partie l’objet de mémoire de maîtrise en philosophie. Je comptais d’ailleurs faire des vidéos sur celles-ci.

    1) Il y a tout d’abord ce que Kant a appelé la « preuve ontologique », soutenue par Anselme, Descartes et dans une certaine mesure Leibniz, qui consiste à dire que si Dieu est parfait, alors il existe car l’existence est une perfection. Sur ce point (et c’est certainement l’un des seuls), je m’accorde avec Kant (avec néanmoins une certaine réserve) : si le sujet (Dieu) est posé, alors ses attributs sont également posés (y compris son existence), en revanche, si le sujet n’est pas posé alors ses attributs ne le sont pas non plus. Kant ajoute que l’existence n’est pas un prédicat réel mais positionnel (dans ce cas, l’existence de Dieu n’est pas dans son essence, mais de fait, on ne peut donc prouver son existence en partant de son essence). La question est cependant très délicate pour de multiples raisons (si l’essence de Dieu ne contient pas l’existence, comment son existence peut-elle être nécessaire ? Or il faut une existence nécessaire, sinon toute chose est contingente et s’en est fini avec le rationalisme). Considérations auxquelles il faut ajouter les dernières réflexions sur la logique modale et des mondes possibles (cf. Plantinga). La question est extrêmement délicate, c’est pourquoi je crois qu’elle mérite une émission spéciale, mais je ne crois pas qu’elle puisse être utilisée comme « preuve » comme telle, tant elle porte à controverse. J’y reviendrais une autre fois.

    2) Concernant les preuves cosmologiques (mouvement, causalité, contingence, perfection, c’est-à-dire les quatre première voies de Thomas d’Aquin), ce sont celles-ci que je pense être les plus correctes. C’est d’ailleurs en partant de cette base que j’ai réalisé les vidéos sur les preuves de l’existence de Dieu, ce que j’appelle d’une manière kantienne le problème du conditionné et de l’inconditionné. Concernant le mouvement en lui-même, pris comme tel, il pose certains problèmes qu’il serait difficile de résumer ici (voyez la physique et la métaphysique d’Aristote, les débats de Thomas d’Aquin avec Aveorrès)… Je ferais prochainement des vidéos sur la questions, afin que tout cela soit plus clair. Il y a un spécialiste de la question, c’est Graig (si vous lisez l’anglais).

    3) Concernant les preuves physico-théologiques (ou téléologiques), basées sur la finalité, je crois que leur usage est très réduit, notamment à cause de la perspective darwiniste. Je ne veux pas dire que darwinisme et téléologie s’opposent, mais que si l’on opte pour le darwinisme, les explications téléologiques ne sont pas nécessaires mais seulement contingentes. En revanche, elles sont utiles là ou un mécanisme ne peut expliquer un phénomène, par exemple : pourquoi Dieu a-t-il créé l’univers (ce qui suppose que la preuve cosmologique soit déjà admise), s’il n’y avait aucune nécessité à cette création : c’est un choix (libre, désintéressé, donc par amour), donc il y a une volonté. Mon point de vue sur la question est assez proche finalement de Christian Wolff : la preuve téléologique dépend de la preuve cosmologique. C’est aussi ce que dira plus tard Kant.

    Je vais probablement refaire les vidéos sur les preuves de l’existence de Dieu, afin que cela soit plus clair et de plus grande qualité, y compris sur les différents types de preuves, dans les prochains temps. Cela demande un peu de temps encore, mais cela viendra (je suis un peu débordé)…

    Cordialement,
    Masson Alexis.

  3. Peters. Thomas. dit:

    Bonjour,

    Il y a une autre chose que je ne saisi pas tres bien. A un moment vous expliquer que pour qu’une information existe elle doit être pensée ? J’aimerai un peu d’aide merci.