Une série de vidéos sera bientôt proposée !

En attendant, vous pouvez déjà lire les articles ci-dessous :


I. Qu'est-ce que la Trinité ?

II. La Trinité est-elle cohérente ?

III. Y a-t-il des preuves de la Trinité ?


Vous pouvez également consulter les archives des anciennes émissions:


La Trinité [1]

La Trinité [2]

La Trinité [3]

La Trinité [4]

Dossier: la Trinité

Dossier: la Trinité

Qu’est-ce que la Trinité ? Cette doctrine est-elle cohérente ? Y a-t-il des preuves de la Trinité ? Toutes les questions et toutes les réponses sur la Trinité sont ici.

Questions

I. Qu’est-ce que la Trinité ?

II. La Trinité est-elle cohérente ?

III. Y a-t-il des preuves de la Trinité ?

Annexes (bientôt)

Qu’est-ce que la Trinité ?

L’histoire de la Trinité

Les antitrinitarismes : le trithéisme

Les antitrinitarismes : l’unitarisme

Les antitrinitarismes : le modalisme

Les trinitarismes : les différents types de modèle de la Trinité

Les trinitarismes latins : la théorie des courants de vie divine

Les trinitarismes latins : la théorie de l’identité relative

Les trinitarismes sociaux : le monothéisme fonctionnel

Les trinitarismes sociaux : le monothéisme de la conscience collective

Les trinitarismes sociaux : le monothéisme trinitaire

Les arguments trinitariens : la contemplation de soi

Les arguments trinitariens : l’altérité constituante de soi (1)

Les arguments trinitariens : l’altérité constituante de soi (2)

Les arguments trinitariens : l’amour

Archives sur la Trinité

La Trinité [1]

La Trinité [2]

La Trinité [3]

La Trinité [4]

7 Réponses pour “Dossier: la Trinité”

  1. David dit:

    J’attends la suite de ce dossier avec grande impatience =)

  2. Jordan dit:

    Bonjour, je tiens à préciser que ce n’est pas par goût de la controverse que je m’insurge contre vos propos. J’apprécie énormément ce site internet car il m’a permit de mieux comprendre certain dogmes et de m’enrichir spirituellement et je vous en remercie.
    Cependant concernant le dogme de la trinité je tiens personnellement à m’expliquer mais toujours à la lumière des écritures et non pas celle des princes de ce monde.
    Bref je vais tenter de vous montrer les erreurs de votre langage concernant la nature de notre seigneur Jésus Christ. J’espère que vous allez l’accepter et me répondre mais toujours dans un esprit Chrétien Frère en Christ.

    Pour commencer je mettrais en avant le fait que le mot trinité n’apparait nul part dans les écritures

    En effet ce terme nous vient pour la première foi sous la plume de Tertullien sous le mot de triade. Puis sous la forme de Trinité…Il est donc manifeste que les premiers Chrétiens n’utilisaient pas ce mot mais parlais plutôt d’un Dieu unique et Père de tous.

    (« Il n’y a qu’un seul Dieu PERE de tous »). Eph 4:1-5

    Par ailleurs nous considérons Jésus comme Dieu certes car il est appelé Dieu dans plusieurs versets comme dans ;

    (« La parole était Dieu ») Jean 1 :1

    ( » Au roi des siècles immortel invisible seul Dieu ») 1 tim 1:17

    Bref, nous confessons donc que jésus est Dieu et même, ce n’est pas un petit dieu mais bien un Grand Dieu et un sauveur comme il est dit dans

    tite 2: 10-13.

    Le problème qui nous écartes est bien le fait que Jésus qui est Dieu, n’est pas Dieu Tout-Puissant ou Dieu véritable. Il est

    (« Dieu fort ») Esaie 9:6

    Mais pas YHWH ou encore tout puissant. De plus il n’est dit nulle part dans les écritures qu’il soit au dessus de tout. Certes vous pourriez citer

    (« Le Christ issus de la chair lequel est au dessus de tout, Dieu soit béni éternellement, Amen »)
    Rom 9:5

    Cependant, il faut bien comprendre que Paul n’appelle jamais Jésus Dieu donc il semble Bien que cette prière soit une doxologie.

    Maintenant considérons Jésus avant son incarnation / pendant et après.

    Vous prétendez que si notre Seigneur Jésus Christ était soumis à Dieu lorsqu’il parlait c’est parce qu’il parlait selon sa nature humaine et non comme « Dieu ». Pour ce vous prenez

    Phi 2:5-8 (« Il n’a pas crut que ce fut une usurpation de ce faire l’égal de Dieu. C’est pourquoi il s’est humilié lui même se faisant homme »).

    Seulement considérez ceci ; En quel lieu, dans quel temps, un sage s’humilie-t-il avec joie, s’il ne reconnaît un supérieur en grandeur et en perfection dans celui à qui il s’empresse de plaire par son humilité?

    (« Pour moi, dit le Sauveur, je fais toujours ce qui lui plaît »). Jean 8, 29.

    Maintenant voyons par les écritures :

    Si jésus est YHWH pourquoi est t’il soumit avant l’incarnation ?

    ( » je ne suis pas venu de moi même mais c’est Celui-là qui m’a envoyer ») Jean 8:42

    Et comment cela se fait t’il que se soit Dieu qui ai donné la vie à Jésus ?

    (« il a accordé au fils d’avoir la vie en lui même ») Jean 5:26

    (« Voici ce que YHWH dit à mon Seigneur ») Ps 110 :1

    (« Il faut que je prêche l’Evangile aux autres villes ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé »)

    Jean 4 : 43.

    (« Il m’a prescrit lui-même ce que je dois dire, ou ce dont je dois parler ») Jean 8 :49

    Encore, si Jésus est YHWH pour est t’il soumit après l’incarnation ?

    (« Le chef de Christ c’est Dieu ») 1 cor 11:4

    ( » Lorsque toutes choses lui aurons été soumise, le christ lui même sera soumis a celui qui lui aura tout soumis a fin que soit toutes choses pour tous ») 1 cor 15:28

    (« Et le Seigneur lui-même, dit-il, au commandement et à la voix de l’archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel ») 1 thess 4 :16

    (« Dieu l’a ressuscité et maintenant il est élevé à la droite de Dieu le Père ») Act 2 : 32-33

    (« Un seul Dieu PERE de tous AU DESSUS de tout ») Eph 4:1-5

    Et même par jésus lui même!!!!

    (« Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de MON DIEU, et il n’en sortira plus; j’écrirai sur lui le nom de MON DIEU, et le nom de la ville de MON DIEU, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de MON DIEU, et mon nom nouveau. »)

    Jésus considère son Père comme son Dieu même après la consommation de tous les siècles.

    Voilà pour ce qui est de la réfutation, en ce qui concerne Son existence pré-humaine et post-incarnation.

    je pense donc qu’il serait bon de d’examiner les paroles de notre Sauveur lui même.

    Jésus affirme dans beaucoup de passages qu’il est inférieur à son Père céleste. On pourrait citer

    ( » Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sais, ni les anges dans le ciel, pas même le fils ») Marc 13:31-32

    Si vous vous obstiné à voir jésus selon sa chair et non selon sa divinité voyez : Si seulement le Père connais la fin le jour et l’heure, cela revient à dire que l’esprit Saint ne le connais pas vu que c’est une personne. Donc une chose n’est pas connue de l’esprit donc Dieu ne sais pas quelque chose par conséquent, il n’est pas Dieu.

    Même réflexion pour

    (« Or, la vie éternelle consiste à te connaitre toi le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé »).

    (« Le Père qui me les a Donné est AU DESSUS de tout »)Jean 10:28-29

    Cette analyse m’amène à penser que les paroles suivantes

    (« Le Père est plus grand que moi ») jean 14:28

    Ne sont pas exprimées par jésus seulement en tant qu’homme mais bien plutôt comme étant une vérité éternelle.

    ( » Le fils ne peut rien faire de sa propre initiative mais seulement ce qu’il voit de son Père ») jean 5:19

    Nous en avons terminé pour ce que est de Jésus et de sa nature mais je pense qu’il est judicieux de vous prouver que jésus est créé.

    (« Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de la création ») col 1:15

    (« Voici ce que dit l’amen, le témoin véritable, le commencement de la création ») Apo 3:14

    (« Le Seigneur ma créé comme prémice de ses voies.. ») Prov 8:22

    (« C’est pour cela que je suis né et que je suis venu dans le monde, dit le Sauveur ») jean 18:37

    Personnellement je témoigne et je confesse ce que je lis. Et je crois réellement qu’il a pris naissance et qu’il a été fondé par la volonté de son Père avant tout les siècles. De plus, Dieu qui est sans commencement, savait dans sa prescience qu’il deviendrait le père de son enfant, Dieu seul engendré ; mais jamais Jésus n’a su dans sa prescience qu’il deviendrait lui-même Dieu, parce qu’il a été engendré, et que sa prescience et sa science ont commencé. — La prescience n’est pas différente de la science des choses futures. C’est en engendrant son Fils qu’il a tiré de ce Fils même le nom de Père ; et c’est aussi par les révélations de ce même Fils qu’il est connu de tous les chrétiens comme Dieu et Père du Dieu seul engendré, qu’il est manifesté comme plus grand que Celui qui est grand, comme meilleur que Celui qui est bon.

    En effet, l’engendrement comme il est reprit par le concile de Nicée requiert forcément un acte de volonté consciente ; Car quel chrétien oserait dire que Dieu à engendrer Jésus involontairement ? IL est donc clair que cet acte de volonté est conscient. Or si celui est considérer il faut nécessairement dire qu’il a créé Jésus, la fait prendre naissance. Car la volonté de Dieu est éternelle et avant qu’il eu l’idée dans son intellect une éternité c’est passé ! Jésus est donc fondé par la volonté de Son Père.

    Si cela ne vous conviens pas je peux vous cité encore beaucoup de texte de l’évangiles.

  3. Masson Alexis dit:

    Bonjour,

    Tout d’abord, je vous prie de m’excuser pour le temps que j’ai pris pour vous répondre. Pour en venir au sujet que vous abordez, il me semble que vous commettez quelques petites erreurs. Je vais les détailler et y répondre.

    1/ Pour commencer, le mot « Trinité » n’est pas dans la Bible. Je vous l’accorde. Néanmoins, l’expression « création ex-nihilo » n’y est pas non plus. Pourtant, cette doctrine est biblique. Je pense que vous vous accorderez avec moi pour dire que même si une expression n’est pas biblique, son contenu peut l’être. Le fait que l’expression n’y soit pas n’est pas un véritable argument.

    2/ Ensuite, vous semblez oublier qu’une relation (par exemple, la notion de « paternité »), exprime un rapport entre plusieurs objets (ou personnes) bien déterminées. Ainsi, « Dieu le Fils » est le fils de « Dieu le Père ». Une des personnes divines est le parent d’une autre. Mais « Dieu » d’une manière générale est également père. Dieu est le père de la création. Or Dieu est un être unique ayant trois personnes. Ce sont les trois personnes qui prises ensemble sont donc père de la création. Ainsi, il est vrai que « il n’y a qu’un seul Dieu père de tous » (Ephésiens 4.1-5), car il n’y a qu’une seule Trinité, un seul Dieu, qui nous a tous créer. Il est également vrai que le Fils est appelé « Père éternel » (Esaïe 9.5), non pas parce qu’il est Dieu le Père, mais parce qu’il est Dieu, et donc notre Père à tous. Pour résumer, il y a deux sens au mot « père » : il exprime la paternité de la personne du Père envers la personne du Fils ; mais il exprime également la paternité de Dieu (et donc des trois personnes en tant qu’elles sont Dieu) envers la création.

    3/ La même erreur concerne la notion d’« égalité », qui est également une relation entre deux objets déterminées selon un certain mode. Le Père et le Fils sont égaux ontologiquement, car ils sont tous les deux des personnes de Dieu. Néanmoins, ils sont inégaux en statuts, (ou « sociologiquement), car l’un est subordonné à l’autre. Je vais prendre un exemple : j’ai deux chats, ce sont tous les deux des chats, ils sont égaux, car l’un n’est pas « moins » chat que l’autre. Néanmoins, l’un est dominant et l’autre dominé. Sous un certain rapport, ils sont égaux, sous un autre, ils sont inégaux. Il faut donc se méfier des simplifications abusives. Ce n’est donc pas parce que le Fils est soumis au Père, que seul l’un d’entre eux est Dieu.

    4/ Jésus se nomme lui-même par le nom de la révélation en Exode 3.14 : « avant qu’Abraham fut, JE SUIS » (Jean 8.58). (cf. « JE SUIS CELUI QUI EST », Exode 3.14), YHWH est un terme dérivé du mot « Être ».

    5/ « En effet, tout comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même » (Jean 5.26) : le contexte indique qu’il est question du salut (« la vie éternelle »). Le Père peut donner la vie, le Fils a aussi reçu du Père le droit de donner la vie. Cela n’est pas contraire à la Trinité.

    6/ Evidemment que Jésus considère le Père comme son Dieu. Rappelons ce qu’est la Trinité, un être ayant trois personnes. Dieu est unique, puisqu’il n’y a qu’un seul être. Mais trois personnes sont personnes de cet unique être : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Donc le Père est le Dieu du Fils, mais le Fils est aussi le Dieu du Père. Le mot « Dieu » renvoie ici à cette unique réalité qu’est cet unique être. Dans la mesure où cet unique être est partagé par trois personnes, chacun peut parler de l’autre comme étant une personne de cet être.

    7/ « Dieu fort » ou « puissant » (Esaïe 9.5). Vous sur-interprétez le verset. La toute-puissance est le degré maximal de la force. Donc Dieu peut être fort, est plus précisément, tout-puissant. La force et la toute-puissance ne s’opposent pas. D’autre part, vous écartez le fait que le Fils soit appelé « Père éternel » dans ce verset. Dieu le Fils est le fils de Dieu le Père, mais Dieu le Fils est notre Père à tous.

    J’espère être parvenu à dissiper quelques erreurs. Si jamais il restait quelques remarques, n’hésitez pas à poster un nouveau commentaire.

    Soyez béni dans vos réflexions.

  4. Rapha-El dit:

    Salut alexis.

    Je reste tout de même peut convaincu pour la trinité… J’ai vécu avec une mère chrétienne et il est vrai qu’elle m’a expliquer à plusieurs reprise que Dieu n’est pas trinitaire.

    Moi je n’ai pas compris pourquoi tu donne cette analyse « psychologique » de Dieu, les consciences de soi etc. Puisque Dieu est entouré d’Anges, il a déjà de quoi se « confirmer qu’il est lui même » comme tu dis dans une vidéo. La trinité me semble invalide par ce détail même ; Les anges.

    Bref 😉 bonne continuation j’aime bien ce que tu fait.

  5. Masson Alexis dit:

    Bonjour Rapha-El,

    Les anges sont des créatures, ils n’appartiennent pas à l’essence divine même. Si donc Dieu dépend des anges pour avoir conscience de soi, Dieu n’est plus absolument autosuffisant. La Trinité est nécessaire, dans la mesure ou elle permet le fait que Dieu ait des qualités relationnelles, telles que l’amour (aimer implique un sujet aimant et un objet aimé, il faut donc une pluralité de personnes). De même, la Trinité permet la conscience de soi, dans la mesure ou la conscience n’est sienne qu’en tant qu’elle se distingue des autres (sans quoi elle n’est qu’une conscience générale et indéterminée), s’il n’y a pas de pluralité en Dieu, il n’y a pas de conscience de soi. Si Dieu avait besoin des anges, encore une fois, il ne serait plus autosuffisant.

    La Trinité est difficile à comprendre, y compris pour beaucoup de chrétiens. Pour beaucoup, elle reste un mystère incompréhensible. Il est vrai également que certains chrétiens n’admettent pas la Trinité (on les appellent unitariens). Pour les trinitariens, trois personnes sont un être divin unique. On pourrait l’illustrer, dans notre monde, par l’exemple des siamois, ou plusieurs personnes se partagent un unique corps (ce n’est qu’une image). Pour les unitariens, au contraire, Dieu n’est qu’une seule personne en un seul être. Toutefois, il est difficile de concilier christianisme et unitarisme : Comment comprendre le fait que Jésus ait enseigné sa propre divinité ? Comment comprendre le fait que Jésus ait affirmé être distinct du Père et du Saint-Esprit ? Comment comprendre, enfin, que Jésus ait enseigné qu’il n’y a qu’un seul Dieu ? Le plus simple n’est-ce pas d’admettre la Trinité : plusieurs personnes distinctes qui sont un seul être ? J’ai bien peur qu’il faille sacrifier certains enseignements du Christ pour se permettre de ne pas adhérer à la Trinité.

    Je te remercie pour tes encouragements,
    Que Dieu te bénisse dans tes réflexions.

  6. Chemarin dit:

    bonjour,

    Pourquoi ne pas se contenter du langage simple de Jésus
    des apôtres et des prophètes ?

    Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.Jean 17

    Jésus ne s’adresse pas ici à une trinité, mais au seul vrai Dieu, dont il est Lui-même issu

    Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé.Jean 8:42
    En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous;
    16.27
    car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu.
    16.28
    Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père.

    Étant fait d’autant plus supérieur aux anges, puisqu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.

    5 Car auquel des anges [Dieu] a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré ? Et encore : Je lui serai un Père, et il me sera un Fils ?(Hébreux 1)King James Française

    Le Fils de Dieu est donc issu du Père et partage sa nature et ses attributs divins

    Le Père est plus grand en age vu qu’Il n’a pas de commencement alors que Le Fils Lui est sorti du Père à un moment de l’éternité(Michée 5:2)

    Ce fut une nécessité pour Dieu d’avoir un Fils engendré de Lui-même, car s’Il avez pu se faire chair pour nous sauver , Il l’aurait fait, mais Dieu ne le pouvait pas et Il Lui fallait engendrer un Fils qui
    fut son égale pour accomplir ses desseins éternels.

    Si Dieu avait entrevu de créer des êtres vivants inconditionnelement obéissants, sans libre -arbitre
    Il n’aurait pas eu besoin d’engendrer un Fils qui serve de médiateur et de sauveur, le péché ne pouvant pas se manifester…

    Mais Dieu dans sa prescience infinie et sa sagesse et son grand amour
    a voulu des creatures vivantes dotées du libre-choix
    et cela comportait un risque de rébellion contre son gouvernement et sa sainte et juste loi.

    Il engendra donc un Fils en vertu de sa grande sagesse
    et de son amour pour ses créatures et nous donna son Fils unique premier né… qui au temps marqué par la prophétie s’est fait chair et a habité parmi nous plein de grâce et de vérité.(Jean 1)

    Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son seul Fils engendré, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle.

    Bien fraternellement en Christ

    B.C

  7. Alexis MASSON dit:

    Bonjour Chemarin,

    Tout simplement parce que la Bible n’est pas un traité systématique. Ce n’est pas sa vocation. Or pour expliquer les sujets théologiques, il convient d’utiliser un langage précis. Les apôtres eux-mêmes ont probablement connu des tensions, à cause de difficultés linguistiques. Voyez l’Épître de Jacques, où celui-ci emploi le mot « foi » en un sens différent de Paul, ce qui fait apparaître un semblant de contradiction et de conflit entre eux.

    Jésus n’a jamais prié la Trinité. C’est bien normal, pourquoi se prierait-il lui même ? Il n’a prié que le Père et a parlé du Saint-Esprit. Pourquoi le Père est-il le seul vrai Dieu ? Tout simplement parce qu’il est le premier dans l’ordre logique (et non chronologique) entre toutes les personnes divines. Le Fils, comme le Père, sont des personnes divines, égales en nature, bien que le Père soit supérieur en statut. Si le Père et le Fils sont Dieu, ils sont éternels (atemporels), car Dieu est créateur du temps (il n’en dépend pas). Il ne faut pas confondre la nature divine du Fils (qui est éternelle) et l’humanité du Fils (qui est temporelle). La Bible tend parfois à donner à Dieu une image anthropomorphique (elle lui attribut des mains ou des yeux, par exemple), mais il ne faut pas les prendre au sens littéral. (Là encore, nous voyons que la Bible n’est pas un traité ou un manuel de théologie).

    Fraternellement.