Argument :

Le mal physique désigne le type de mal causé naturellement (tel que les tremblements de terre, la moralité, la maladie, etc.). On distingue ce type, du mal moral, qui désigne les maux causés par des agents libres et conscients. L’argument du mal physique est un argument contre l’existence de Dieu, il affirme que l’existence de Dieu et celle du mal physique sont incompatibles. En effet, si Dieu est omniscient, omnipotent et bienveillant, il devrait empêcher le mal naturel de survenir.

(1)    Par définition, Dieu est omniscient, omnipotent et bienveillant.

(2)    Si Dieu existe, il ne peut ignorer le mal, il peut et veut empêcher le mal physique.

(3)    Or les maux physiques existent.

(4)    Donc Dieu n’existe pas.

La force de l’argument réside dans l’innocence des victimes du mal physique. Même si l’on peut admettre que Dieu fasse agir les forces naturelles en vue de punir telle ou telle personne coupable, Dieu ne peut vouloir punir des innocents (par exemple, le fœtus qui n’a encore eu aucune volonté, et qui ne peut donc être tenu responsable d’aucun mal). Or les catastrophes naturelles touchent des innocents. On ne peut pas non plus répondre que les catastrophes naturelles sont le résultat de forces « démoniaques » (même si l’on ne peut l’exclure), puisque certaine catastrophes naturelles surviennent dans des lieux isolés, où il n’y a aucune victime (par exemple, une météorite qui s’écrase en pleine forêt vierge). Le mal physique peut donc apparaître parfois totalement dépourvu de finalité, ne provoquant des victimes que par la coïncidence de leur présence (même s’il on ne peut exclure que ce soit parfois le résultat d’une punition divine ou d’une manifestation « démoniaque »). Le mal physique apparaît comme un disfonctionnement de la nature, alors que Dieu est sensé avoir bien huilé sa machinerie (opposition à l’argument téléologique, du dessein)… On ne peut pas non plus affirmer que le bien suppose son contraire, le mal, de même qu’une vallée suppose une montagne, car cela reviendrait à nier la possibilité du paradis, lieu où n’existe et n’est possible que le bien. La considération du paradis neutralise également l’argument selon lequel certain bien ne sont possibles de que si le mal existe (la bravoure, le pardon, etc.). Il semble y avoir des maux que Dieu pourrait empêcher, mais qu’il n’empêche pas, et cela sans explication.

Réponse :

Les chrétiens peuvent faire appel à la doctrine du « péché originel », désordre cosmique engendré par la désobéissance et l’éloignement de la Création (dont l’homme est responsable) de Dieu. Le mal physique se rapporte ainsi à un mal moral originel. La nature serait semblable à une machine, dont l’homme est une pièce maîtresse, qui en résistant à son Créateur engendre des disfonctionnements. La désobéissance humaine est semblable à une poussière dans une horloge qui la dérèglerait, entrainant ainsi des désordres systémiques.

(1)    Par définition, Dieu est omniscient, omnipotent et bienveillant.

(2)    Si Dieu existe, il ne peut ignorer le mal, il peut et veut empêcher le mal physique.

(3)    Mais Dieu veut conserver le mal moral qui est bien (il permet le libre arbitre), y compris ses conséquences physiques (qui font que l’acte moral est un acte réellement effectif). Le mal physique n’est donc pas incompatible avec l’existence de Dieu à condition qu’il soit d’origine moral, ou qu’il y ait du mal moral.

(4)     Le mal physique et le mal moral existent.

(5)    L’existence de Dieu est donc compatible avec les faits.

4 Réponses pour “L’Argument du Mal Physique”

  1. Roland Bascou dit:

    Ma question est relative au mal physique généré par la structure même de l´univers.
    Un tremblement de terre est généré par la structure de la terre et entraîne un mal physique énorme.
    Pourquoi Dieu n´a pas conçu l´univers, et la terre en particulier, de manière que ce mal physique ne se produise pas. L´homme, apparu après, n´est en rien responsable de cet état de choses.
    Cette question est pour moi une angoisse.
    Mon rêve serait une réponse à mon courrier.

    Merci beaucoup.

  2. Masson Alexis dit:

    Bonjour Roland,

    Votre question nous conduit à ré-envisager la solution de Plantinga. J’ai récemment publié sur cette question.
    http://www.epistheo.com/?p=1114
    http://www.epistheo.com/?p=1006

    Alexis.

  3. jla dit:

    Nous savons depuis Pasteur que nombre de maladies – et parmi elles certaines des maladies les plus meurtrières qui aient frappé l’humanité (la peste noire a tué entre le quart et la moitié de la population européenne en quelques années aux alentours de 1350. Même Hitler et Staline sont très loin du compte) – sont causées par des micro-organismes pathogènes. Ces organismes existent (ceci pour prévenir l’argument que la maladie n’est qu’une « absence de santé », comme le froid est une absence de chaleur ou l’obscurité une absence de lumière). Ils sont identifiés, répertoriés et on peut même les voir au microscope. Donc, si Dieu a créé l’univers, il a également créé ces micro-organismes puisqu’ils font partie de l’univers. Ou alors, il n’a pas créé tout l’univers mais alors qui ?

    A cela, vous nous répondez que « la nature serait semblable à une machine, dont l’homme est une pièce maîtresse, qui en résistant à son Créateur engendre des disfonctionnements. La désobéissance humaine est semblable à une poussière dans une horloge qui la dérèglerait, entrainant ainsi des désordres systémiques. » Mais cet argument pose plus de problèmes qu’il n’en résout. Et d’abord celui-ci : la désobéissance de l’homme est postérieure à la création. Quel était le statut de ces micro-organismes avant que le péché ne vienne troubler l’ordre de l’univers ? Trois possibilités, il me semble :

    1. Ils n’existaient pas encore puisque la création était bonne. Mais alors qui les a créés et pourquoi ? Dieu pour punir l’homme de sa désobéissance ? Donc, le mal physique serait le châtiment que Dieu nous inflige pour punir nos péchés ?

    2. Ils existaient déjà mais ils étaient inoffensifs ou bienfaisants (la création était bonne). Mais alors qui les a modifiés et pourquoi ? Même question que ci-dessus.

    3. Ils existaient déjà et ils étaient déjà nuisibles. Mais alors, la création n’était pas entièrement bonne ? Et pourquoi avaient-ils été créés avant que le péché de l’homme ne vienne troubler l’harmonie de l’univers ?

  4. Masson Alexis dit:

    Cet article est assez ancien. Entre temps, j’ai réévalué mon opinion. Veuillez vous rapporter aux émissions de la Saison 3.