La preuve de Dieu par l’ordre (Saison 3)

Posted on: août 11, 2011
Les commentaires sont clos sur cet article

C. KESSLER – « Qu’est-ce que la preuve par l’ordre ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis MassonAlors, en quoi consiste cette preuve de l’existence de Dieu ? Et peut-être, pour commencer, que voulons-nous dire par « l’ordre » ? »

A. MASSON – « En fait, il y a deux aspects de l’ordre qui sont intéressants, et cela donne lieu à deux preuves différentes, mais qui sont associables l’une avec l’autre. L’« ordre » en question, ce sont les lois physiques et les constantes fondamentales. D’une part, nous constatons en effet qu’il y a des régularités de succession, entre les causes et les effets, que l’on peut exprimer sous forme mathématique, qui permettent de comprendre et de prédire le comportement des objets physiques, chimiques ou biologiques. L’univers est ordonné par ces lois et ces constantes, plutôt que d’être chaotique. D’autre part, ces lois et constantes physiques semblent avoir été précisément ajustées afin de permettre la vie. Si les lois et les constantes physiques avaient été légèrement différentes, la vie aurait été impossible. Prenons, par exemple, la constante cosmologique, c’est-à-dire la vitesse de l’expansion de l’univers. Un peu plus lente, le Big Bang aurait été suivit d’un Big Crunch. Un peu plus rapide, la matière se serait dispersée trop vite pour que les galaxies puissent se former. Bien d’autres lois et constantes physiques impliquent le même genre de considérations. La preuve de l’existence de Dieu par l’ordre, ou plutôt les preuves de l’existence de Dieu par l’ordre, partent de ce double constat : d’une part, il existe des lois et des constantes ; d’autre part, ces lois et ces constantes sont favorables à l’émergence de la vie. »

C. KESSLER – « Mais comment peut-on prouver l’existence de Dieu à partir de ce double constat ? »

A. MASSON – « Richard Swinburne, dans son ouvrage The Existence of God, s’interroge sur l’existence des lois physiques. L’univers aurait pu être chaotique, c’était quelque chose de tout à fait possible, mais il y a des lois et des constantes. C’est un fait qui exige une explication : pourquoi l’univers est-il ordonné ? D’après lui, il n’y a que deux types d’explications : celles qui sont scientifiques (exprimées en termes de lois) et celles qui sont personnelles (exprimées en termes de choix). Or dans la mesure où l’on veut expliquer l’existence même des lois, on ne peut pas faire appel à des lois. Il faut donc expliquer l’ordre de l’univers par quelque chose de semblable à une intelligence suprême, à savoir Dieu. »

C. KESSLER – « Et je suppose qu’à partir du second constat, on peut en déduire le motif de choix… »

A. MASSON – « Tout à fait. Dieu a doté l’univers de lois et de constantes physiques, plutôt que de créer un univers chaotique. Mais il aurait pu choisir des lois différentes. C’est un autre philosophe qui insiste sur ce fait, Robin Collins. Les lois et les constantes physiques semblent avoir été précisément ajustées afin de permettre la vie. Une très légère différence aurait suffit à la rendre impossible. Si Dieu est l’auteur de ces lois et de ces constantes, cela veut dire qu’il les a précisément choisies parce qu’il voulait rendre la vie possible. Ce n’est pas tout à fait l’argument de Robin Collins, qui préfère partir de ce constat, pris de manière isolée, pour en déduire un argument probabiliste. D’après lui, les conditions pour que la vie soit permise sont si draconiennes, qu’il est peu probable que notre univers ait ces lois et ces constantes grâce à une coïncidence, il est plus probable qu’il ait une intention divine à son origine, qui ait choisi précisément cet ordre plutôt qu’un autre. »

Les commentaires sont clos.