Dieu est-il omniscient ? (Saison 3)

Dieu est-il omniscient ? (Saison 3)

C. KESSLER – « Dieu est-il omniscient ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis Masson. Pour commencer, qu’est-ce que l’omniscience ? »

A. MASSON – « L’omniscience est un attribut traditionnel de Dieu, elle désigne le fait que Dieu connaisse toute chose. Dieu ne connaît pas comme nous-mêmes nous connaissons. Nous apprenons par l’expérience, notamment à travers nos organes sensoriels, qui nous informe sur les réalités qui sont indépendantes de nous. Dieu connaît l’univers en tant qu’il en est la cause, l’ensemble des réalités étant dépendantes de la volonté divine. Il a également une connaissance beaucoup plus approfondie que la notre, rien ne lui est caché. Dieu connaît non seulement l’ensemble des événements, mais également nos pensées intimes, ainsi que l’avenir. »

C. KESSLER – « Un ensemble peut-il contenir toutes les vérités, comme le suppose l’omniscience ? »

A. MASSON – « C’est une objection de Patrick Grim contre l’omniscience : il affirme qu’aucun ensemble ne peut contenir toutes les vérités. On peut illustrer son argument par une image. Un bibliothécaire pointilleux veut répertorier tous ses livres. Il inscrit donc toutes les références dans un catalogue. Mais le catalogue est lui-même un nouveau livre qui n’est pas référencé. Il n’est donc pas possible de faire référencer tous les livres dans un catalogue, puisqu’il se pose alors la question de son propre référencement dans un autre catalogue. S’il y a un ensemble de toutes les vérités, alors cet ensemble lui-même est une vérité qui doit être contenue dans un ensemble plus grand. Nous tombons dans une régression à l’infini, Dieu ne peut donc pas connaître toutes les vérités. C’est, à mon avis, Keith Simmons, qui a apporté la meilleure réponse à cette objection : un ensemble n’ajoute aucune information aux vérités particulières. Pour reprendre l’exemple précédant, la présence de catalogues dans une bibliothèque de philosophie n’augmente pas la quantité d’informations sur la philosophie contenue dans celle-ci, elle ne fait au mieux que l’organiser. On peut donc parfaitement envisager la connaissance de toutes les vérités particulières ».

C. KESSLER – « Mais il y a des expériences subjectives que Dieu ne connaît pas : la fatigue, l’oubli… »

A. MASSON – « Cette fois-ci, l’objection est un peu plus sérieuse. On ne peut connaître un état subjectif que si on en a fait l’expérience. Pour le comprendre, il suffit de s’appuyer sur la différence entre les hommes et les femmes. Un homme ne sait pas ce que ressent réellement une femme, dans un rapport sexuel, par exemple, ou durant un accouchement. Pour ressentir cela, il faut être une femme. Pour connaître ce que fait le ressenti subjectif de la fatigue, de l’oubli, de la douleur, du vertige, de l’angoisse, de la culpabilité, de la surprise, etc., il faut avoir vécu ces mêmes états. Or Dieu ne peut pas faire l’expérience de ces mêmes états. La nature parfaite de Dieu l’en empêche. Par conséquent, Dieu ne sait pas ce que cela fait de faire l’expérience de ces états subjectifs. Toutefois, il en connait leurs correspondances objectives. La douleur, par exemple, est provoquée par une agression contre l’intégrité physique et provoque un geste d’évitement. Dieu le sait même s’il ne sait pas ce qu’est le ressenti de la douleur. Et la douleur, en elle-même, n’apporte pas d’information supplémentaire. Une fois que la douleur est passée, nous n’en savons pas moins sur nos blessures. Un état subjectif est simplement la prise de conscience d’une réalité objective. Dieu est bien omniscient, au sens où il connait toutes les informations objectives. »

3 Réponses pour “Dieu est-il omniscient ? (Saison 3)”

  1. JMH dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    De mon point de vue, je pense que Dieu a fait l’expérience de nos souffrances par l’incarnation du Christ et de la Vierge Marie. Si nous n’admettons pas que Dieu a vécu ses souffrance sur la croix alors nous sous entendons que le Christ n’est pas Dieu puisqu’il a subit les souffrances humaines.
    Le fait que Jésus et Marie ont été incarnés sur terre nous montre justement la perfection de Dieu.
    Bien à vous toutes et tous :-)

  2. Pedy dit:

    Bonjour, j ai une question concernant l omniscience de Dieu, comment peut on expliquer que Dieu puisse connaitre l avenir?

  3. Masson Alexis dit:

    Bonjour Pedy,

    Il y a deux raisons qui font que Dieu connaît l’avenir. D’une part, Dieu est éternel, c’est-à-dire hors du temps. Il ne subit pas la temporalité, passant d’un instant à un autre. Au contraire, il perçoit éternellement tous les instants, de telle sorte que le passé, le présent et l’avenir sont tous trois présents à ses yeux. D’autre part, Dieu est la cause de l’univers. En tant que unique cause première, il connaît tous les effets qui suivent. Il peut donc connaître l’avenir dans la mesure où il en est l’origine.

    Cordialement.

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.