La preuve de la Trinité par l'amour (Saison 3)

La preuve de la Trinité par l'amour (Saison 3)

C. KESSLER – « Pourquoi Dieu devrait-il être trinitaire ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis Masson. Tout d’abord, qu’est-ce que la Trinité ? »

A. MASSON – « C’est une doctrine chrétienne d’après laquelle Dieu est un être tripersonnel. Les Chrétiens sont monothéistes, ils admettent qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Toutefois, Dieu n’est pas qu’une seule personne, mais trois personnes. Pour le comprendre, les philosophes Moreland et Craig ont proposé l’analogie de Cerbère. Il s’agit d’un chien tricéphale dans la mythologie grecque. Dans la mesure où il n’a qu’un corps, il est un seul être, mais dans la mesure où il a trois têtes, il a trois consciences. De même, bien que Dieu n’ait pas de corps, il est un seul être spirituel, dans lequel il y a trois consciences. Ainsi, pour les Chrétiens, Dieu est un être tri-personnel. »

C. KESSLER – « Pourquoi Dieu serait-il un être en trois personnes ? »

A. MASSON – « Les philosophes ont avancé un certain nombre d’arguments en faveur de la Trinité. Certains d’entre eux sont remarquables, notamment celui de Richard de Saint-Victor, qui repose sur la notion d’amour. Cet argument est toujours soutenu par des philosophes contemporains tels que Richard Swinburne et Stephen T. Davis. D’après eux, si Dieu n’est pas trinitaire, il est impossible qu’il ait la qualité qu’est l’amour. L’argument repose sur une analyse de la notion d’amour. L’amour, à la différence de l’égoïsme et du narcissisme, implique une relation entre plusieurs personnes. Dieu, s’il est parfait, s’il a donc cette qualité qu’est l’amour, doit donc être en relation avec plusieurs personnes. Mais s’il dépend qu’autre chose que lui, par exemple des hommes ou des anges (qui sont des créatures), pour entretenir une telle relation, alors il n’est pas autosuffisant et imparfait. Par conséquent, si Dieu existe, c’est-à-dire s’il existe un être parfait (ce qui implique l’autosuffisance et l’amour), alors il doit y avoir plusieurs personnes en lui-même, afin de posséder cette qualité qu’est l’amour. Ce type d’argument vaut pour toutes les qualités impliquant une relation. Par exemple, Raymond Lulle s’appuyait plutôt sur la bonté, car la bonté implique de l’être envers quelqu’un. »

C. KESSLER – « Mais pourquoi devrait-il y avoir trois personnes précisément ? »

A. MASSON – « En ce qui concerne l’amour, cette qualité implique deux choses : le partage et la coopération. Le partage, en tant que tel, implique au moins deux personnes : un donateur et un receveur. Cette relation peut être réciproque, comme c’est le cas entre un époux et une épouse. Toutefois, si cette relation se limite à tout donner à une personne de laquelle on reçoit tout, on risquait d’y voir une forme de complaisance. Il doit y avoir un partage vis-à-vis d’un tiers. C’est ce que l’on appelle la coopération, qui est une autre forme d’amour. Elle consiste en ce que plusieurs êtres (au moins deux) portent leur amour vers un tiers (au moins un). Ainsi, par exemple, les parents partagent leur amour envers leur enfant. Pour réaliser tous les types d’amour, il faut donc au moins trois personnes. Dieu étant parfait, il doit donc être au moins trois personnes. Il n’y a pas de raison de penser qu’il y ait plus de trois personnes en Dieu. Si trois personnes suffisent à rendre possible l’amour parfait en Dieu, une quatrième personne serait contingente, c’est-à-dire que son existence ne serait pas déterminée en raison de la nature même de Dieu. Dans la mesure où la nature de Dieu est nécessaire, c’est-à-dire déterminé par sa seule nature plutôt que par d’autres causes, Dieu doit être trinitaire, c’est-à-dire un être en trois personnes, ni plus, ni moins. »

2 Réponses pour “La preuve de la Trinité par l'amour (Saison 3)”

  1. cros dit:

    Merci, bon raisonnement tout humain basé sur l’humain. Mais en fin de compte tout raisonnement sur Dieu implique la foi, la seule preuve étant intérieure lorsque Dieu parle et se manifeste.

  2. Masson Alexis dit:

    Bonjour Cros,

    Ne confondez-vous pas la vérité et l’adhésion à celle-ci ? Dieu existe, cela est vrai, que l’on y adhère ou pas. De même que Hollande est président, que l’on ait foi ou non en lui.

    Même si l’on doit adapter certains concepts entre l’homme et Dieu, à cause de la finitude de l’un et l’infini de l’autre, la base de la logique reste la même. Un et un font deux, aussi bien pour nous que pour Dieu. Rappelons que c’est par sa sagesse qu’il a fondé l’univers, univers que nous comprenons, il y a donc une logique tout à fait commune. Il arrive que certains concepts doivent être adaptés, mais il y a toujours une raison à cela.

    Cordialement.

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.