La Spiritualité Orthodoxe

Posted on: novembre 17, 2010
0 Commentaire(s)

LA SPIRITUALITE ORTHODOXE
Rev. Thomas Fitzgerald [http://www.goarch.org/ourfaith/ourfaith7114]
Traduit par Alexis Masson [http://www.epistheo.com/?p=645
]

L’Eglise Orthodoxe proclame l’Evangile de Jésus-Christ. Dans la langue grecque, le mot pour Evangile est Evangelion qui signifie littéralement « la bonne nouvelle ». La bonne nouvelle du Christianisme Orthodoxe, c’est une proclamation de l’amour sans fin et de sacrifice de Dieu envers le genre humain, ainsi que la révélation de la véritable destinée de la personne humaine. Méditant sur le joyeux message de l’Evangile, saint Grégoire de Nysse a écrit au IVe siècle : « La bonne nouvelle, c’est que l’homme n’est plus un exclus, ni un expulsé du Royaume de Dieu ; mais qu’il est de nouveau un fils, de nouveau un sujet de Dieu ».

L’Orthodoxie croit que le trésor suprême que Dieu désire partager avec nous, c’est sa propre vie. Notre foi commence par l’affirmation que Dieu a agit dans l’histoire afin de nous permettre de participer à Son amour et à Sa bonté, à être des citoyens de Son Royaume. La conviction est exprimée d’une manière très belle dans la prière de la Liturgie, qui dit : « Tu n’a pas cessé d’agir jusqu’à ce que Tu nous ai porté au ciel et accordé le Royaume à venir ».

L’initiation de l’amour de Dieu le Père est parfaitement exprimée et incarnée dans la Personne et dans le Ministère de Jésus-Christ. Le but de l’Incarnation du Fils de Dieu était de restaurer l’humanité dans la communion avec Dieu. Les grands docteurs et les Pères de l’Eglise Orthodoxe ont constamment réaffirmé cette conviction en proclamant que Dieu était devenu ce que nous sommes afin que nous puissions devenir ce qu’il est.

Le Christ est exalté comme étant notre Lumière et notre Vie. En Sa Personne, il y a une unité de l’humanité et de la divinité que chacun de nous est appelé à partager. Dans Sa manière de vivre, il y a le modèle de la vie humaine authentique que nous sommes invités à suivre. Dans sa Résurrection victorieuse, il y a notre libération de toutes les puissances qui peuvent nous séparer du Royaume. Par le Christ, donc, Dieu le Père nous a repris et nous a appelés à être Ses fils et Ses filles.

LA THEOSIS

La vocation fondamentale et le but de toute personne est de partager la vie de Dieu. Nous avons été créés par Dieu pour vivre en communion avec Lui. L’incarnation de Dieu dans la Personne de Jésus-Christ a rendu possible l’ascension de l’homme dans le Père grâce à l’œuvre du Saint-Esprit. L’Orthodoxie croit que tout chrétien est impliqué dans un mouvement vers Dieu qui est connu sous le nom de théosis ou déification.

La théosis décrit le pèlerinage spirituel par lequel toute personne devient toujours plus parfaite, de plus en plus sainte, de plus en plus unie à Dieu. Ce n’est pas une relation statique et cela n’arrive pas seulement après la mort. Au contraire, la théosis est un mouvement d’amour vers Dieu qui commence en chaque chrétien avec les rites du Baptême, et qui continue tout au long de cette vie, aussi bien que dans la vie à venir. Le « salut » désigne la libération du péché, de la mort et du mal. La « rédemption » désigne notre réappropriation par Dieu. Dans l’Orthodoxie, le salut et la rédemption se comprennent dans le contexte de la théosis. Cette vision riche de la vie chrétienne a été bien exprimée par saint Pierre lorsqu’il écrit dans les premières pages de sa seconde épître que nous sommes appelés « à devenir participants de la nature divine ». Cela a également été affirmé par saint Basile le Grand, lorsqu’il décrit l’homme comme étant la créature qui a reçue l’ordre de devenir un dieu.

Ce sont des affirmations audacieuses qui doivent être évidemment bien comprises. L’Eglise Orthodoxe comprend la théosis comme étant une union avec les énergies de Dieu, plutôt qu’avec l’essence de Dieu qui reste toujours cachée et inconnue. Toutefois, l’expérience de l’Eglise témoigne qu’il s’agit d’une véritable union avec Dieu. Il ne faut pas non plus la comprendre en un sens panthéiste, car dans cette union, le divin et l’humain conservent leurs caractéristiques uniques. En ce sens, l’Orthodoxie croit que la vie humaine ne trouve son accomplissement que si elle devient divine.

LE SAINT-ESPRIT

L’union sans cesse plus forte de tout chrétien avec Dieu n’est un processus ni magique, ni automatique. Alors que le Christ a détruit les puissances du péché, de la mort, et du mal, une fois pour toute,  chaque personne doit s’en approprier la victoire dans la coopération avec le Saint-Esprit. Chaque personne est appelée à se joindre à l’Esprit vivifiant et libérateur en réalisant la plénitude de la vie humaine dans la communion avec le Père. Le Saint-Esprit est l’agent de la déification dont la tâche est de nous intégrer dans la vie de la Sainte Trinité. Cependant, l’Esprit reconnaît toujours notre liberté humaine et nous invite à une coopération active en perfectionnant « l’image et la ressemble de Dieu », avec laquelle chacun de nous a été créé.

Notre participation à la vie de la Sainte Trinité, que nous connaissons comme étant la théosis, à lieu sein de l’Eglise. Pour les Orthodoxes, l’Eglise est le lieu de rencontre entre Dieu et Son peuple. Le Saint-Esprit et l’Eglise sont organiquement liés. Au IIe siècle, saint Irénée nous l’a rappelé en disant : « Là où est l’Eglise, il y a l’Esprit, et là où est l’Esprit, il y a l’Eglise ». Le Saint-Esprit se déplace à travers la vie de l’Eglise pour révéler notre humanité commune dans le Christ et pour nous unir avec le Père. Nous acquérons le Saint-Esprit par la célébration de l’Eucharistie et par la réception de la Sainte Communion, par notre participation aux Sacrements, par notre discipline de la prière quotidienne, et par la pratique du jeûne, tous ayant pour conséquence une vie semblable à celle du Christ.

Le Saint-Esprit, qui est honoré en tant que Seigneur et en tant qu’il donne la vie, est manifesté dans la vie de l’Eglise afin de porter nos vies à la perfection, et de nous rendre responsables et aimants des êtres humains. Les fruits du Culte sont les dons de l’Esprit. Dans sa lettre aux Galates, saint Paul a les identifie comme étant : « l’amour, la joie, la paix, la patience, la serviabilité, la bonté, la fidélité, la douceur, et la maîtrise de soi ». Ces sont évidemment les vertus d’une vie semblable à celle du Christ. Elles témoignent du fait que l’amour de Dieu et l’amour du prochain sont inséparables.

L’INDIVIDU ET L’EGLISE

La réalité de la théosis témoigne non seulement de l’amour de Dieu qui désire se partager Lui-même avec nous, mais elle exprime également une vision très positive de la personne humaine. L’Orthodoxie croit que toute personne a une valeur intrinsèque et une importance en vertu de sa relation unique avec Dieu. La personne humaine n’est jamais perçue comme étant totalement dépravée. L’« image de Dieu » qui peut être distordue par le péchée, ne peut jamais être éradiquée. Par la vie de l’Eglise, il y a toujours la possibilité d’un épanouissement. Lorsque les Sacrements sont administrés, ils sont toujours offerts à l’individu comme tel. Cette action nous rappelle non seulement la dignité de chaque personne, mais souligne également la responsabilité de chacun vis-à-vis de sa relation à Dieu.

Bien que l’Orthodoxie reconnaisse la valeur de la personne, elle ne pense pas que nous soyons censés être isolés ou auto-suffisants. Chaque personne est appelée à être un membre important de l’Eglise. L’Orthodoxie croit que l’on ne peut pas être chrétien sans faire partie de l’Eglise. Le processus de la théosis a lieu dans le contexte d’une communauté croyante.

Être uni à Dieu dans le sein de l’Eglise ne signifie pas que nos personnalités uniques soient détruites. Nous ne sommes pas engloutis par une force ou une puissance impersonnelle. De même qu’avec tout amour vrai et précieux, l’amour de Dieu pour chacun d’entre nous respecte notre personnalité. Son amour n’en est pas un qui détruit. L’amour de Dieu est celui qui révèle, élève, et perfectionne notre véritable être. En entrant dans la vie de Dieu, nous devenons les personnes que sommes destinés à être.

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.