La Trinité est-elle cohérente ? (Saison 3)

La Trinité est-elle cohérente ? (Saison 3)

C. KESSLER – « La Trinité est-elle cohérente ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis Masson. Pour commencer, qu’est-ce que la Trinité ? »

A. MASSON – « La doctrine de la Trinité est une doctrine chrétienne, qui affirme que Dieu est un être unique en trois personnes. Les Chrétiens sont monothéistes, comme les Juifs et les Musulmans, il n’y a qu’un seul et unique Dieu. En revanche, contrairement aux Juifs et aux Musulmans, pour les Chrétiens, Dieu n’est pas une personne, mais trois personnes. On pourrait penser que le Dieu des Chrétiens ressemble à celui des Hindous. Dans l’hindouisme, il y a ce que l’on appelle le Trimurti, qui signifie « trois formes ». La divinité se manifeste différemment selon chacune de ses fonctions : Brahmâ pour la création, Vishnou pour la préservation et Shiva pour la destruction. Mais pour les Chrétiens, le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont pas différentes fonctions ou manifestations de Dieu, ce sont trois personnes de même nature. Elles sont pleinement divines et égales entre elles. La doctrine de la Trinité est une doctrine spécifiquement chrétienne. Aucune autre religion n’affirme que Dieu soit un être unique en trois personnes. »

C. KESSLER – « N’est-ce pas contradictoire d’affirmer que Dieu est à la fois un et trois ? »

A. MASSON – « Ce n’est pas exactement ce que dit la doctrine de la Trinité. Les Chrétiens ne disent pas, comme on le dit parfois pour les tourner en ridicule, que « 1 + 1 + 1 = 1 ». Les Chrétiens ne disent pas que trois êtres égalent un être, ni que trois personnes égalent une personne. A l’école, on apprend aux enfants qu’il ne faut pas additionner les torchons et les serviettes. Il en va de même avec la Trinité. Il ne faut pas confondre la notion d’être et la notion de personne. Ce sont deux notions différentes : il y a un être qui est trois personnes. L’unité et la triplicité ne concernent pas les mêmes aspects, l’une se rapporte à l’être, l’autre au nombre de personne. Il n’y a donc aucune contradiction à dire que Dieu est un être en trois personnes, autrement dit : un être tri-personnel. »

C. KESSLER – « Comment peut-on se représenter un être en plusieurs personnes ? »

A. MASSON – « Il faut avouer que l’on ne rencontre pas tous les jours un être qui est plusieurs personnes. On rencontre des êtres qui sont impersonnels, par exemple des pierres ou des arbres. Ces êtres ne sont pas doués de conscience. On rencontre également des êtres qui sont uni-personnels, par exemple des hommes ou des femmes. Leur corps n’est doué que d’une seule conscience. Parfois, il arrive que l’on rencontre des êtres pluri-personnels, tel est le cas des siamois dicéphales par exemple. Ils n’ont qu’un seul corps, mais dans la mesure où il y a deux têtes, ils ont deux consciences. Toutefois, les siamois le sont par accident plutôt que par nature. Il n’existe pas une espèce à part entière que l’on appelle les « siamois », il s’agit plutôt d’un accident congénital. Mais on peut tout à fait concevoir un être qui serait par nature tri-personnel. Les philosophes Moreland et Craig, par exemple, n’hésitent pas à faire l’analogie entre la Trinité et Cerbère, le chien tricéphale dans la mythologie grec. Ce chien est un seul être dans la mesure où il n’a qu’un seul corps, mais il a trois consciences puisqu’il a trois têtes. En ce qui concerne Dieu, il n’a pas de corps, mais il est un être spirituel. Dans cet être spirituel, il y a trois consciences. Chacune des consciences qui sont en Dieu est conscience de Dieu. De ce fait, chaque personne est divine, sans qu’il y ait trois dieux, mais un seul et unique Dieu, puisqu’il n’est qu’un seul être. Ainsi, Dieu est un être tri-personnel, Trinité par nature. »

4 Réponses pour “La Trinité est-elle cohérente ? (Saison 3)”

  1. ayoub dit:

    Bonjour,

    Je suis musulman et justement j’ai des difficultés avec cette notion de trinité. A vous entendre dieu serait un être spirituelle avec 3 consciences différentes. Donc les trois consciences impliquerait forcément une volonté différente???
    dans ce cas la on pourrait plus parler de monothéisme.

    Merci

  2. Masson Alexis dit:

    Ayoub, Trois consciences peuvent avoir des volontés identiques quant à leur contenu, tout en étant trois sujets différents. Si A veut X, B veut X et C veut X, cela n’implique pas que A, B et C soient identiques. Vous et votre frère (si vous en avez), pouvez vouloir la même chose, pourtant en voulant la même chose vous ne cessez pas d’être des personnes différentes. Et si toutes vos volontés étaient relativement (au sujet que vous êtes) identiques (dans leur contenu), vous ne cesseriez pas d’êtres des sujets différents. Il y a des particularités individualisantes entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Tous trois veulent la même chose, mais différemment selon leur individualité. Par exemple, le Père veut la crucifixion du Fils, le Fils veut sa propre crucifixion. Les volontés sont subjectivement distinctes, mais objectivement identiques. Quoi qu’il en soit, il n’y a qu’un seul Dieu, même s’il y a plusieurs volonté ou personnes en lui, car ces trois consciences sont les consciences du même être. Et c’est cet être même qui est Dieu.

  3. LUDO dit:

    La notion d’un être et de 3 personnes pour expliquer la Trinité est difficile à admettre d’un point de vue rationnel.. d’autant que chaque personne est pleinement Dieu.
    Mon sentiment est le suivant :
    La clé de voûte du christianisme c’est d’accepter que Jésus est Dieu. Si on l’admet, on acceptera la Trinité , car c’est Jésus lui-même, donc Dieu, qui le révèle, selon les 4 Evangiles….et les rédacteurs des Evangiles n’auraient pu inventer une notion pareille.
    Donc je fais confiance à Jésus et je l’accepte tout en pensant que c’est un  » truc  » incompréensible qui dépasse mon intelligence, mais que nous ne pouvons pas tout expliquer de ce que Dieu nous révèle( c’est ce qu’on appelle un mystère, non ? )

  4. Masson Alexis dit:

    Bonjour Ludo,

    La difficulté repose sur la copule « est ». Chaque personne est Dieu, en ce sens où elle est une personne de la nature divine (et donc pleinement Dieu). Mais chaque personne n’est pas Dieu, au sens ou chaque personne serait elle-même trinitaire. Dieu est Trinitaire, mais le Père ne l’est pas. Il faut peut-être distinguer l’essence divine (déité) et la réalité concrète divine (divinité). En tout cas, l’explication offerte par W. L. Craig satisfait pleinement ma raison. Pourquoi s’en priver ? Par ma part, je sais que Jésus est le Dieu incarné, notamment parce qu’il affirme la Trinité et que la Trinité est vrai (il en va de même pour l’Incarnation). Sinon quel critère avez-vous pour reconnaître Dieu en Jésus ? Pourquoi pas l’Islam (ce n’est qu’un exemple) ?

    Cordialement.

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.