Pourquoi Dieu permet-il le mal moral ? (Saison 3)

Pourquoi Dieu permet-il le mal moral ? (Saison 3)

C. KESSLER – « Pourquoi Dieu permet-il le mal moral ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis Masson. Qu’est-ce que le mal moral ? »

A. MASSON – « Les philosophes font la différence entre deux types de mal : le mal physique et le mal moral. Le mal physique est un mal engendré par un processus physique dépourvu d’intention. C’est le cas par exemple d’un tremblement de terre, d’un ouragan ou d’un tsunami. Le mal moral, au contraire, est un mal engendré par une personne responsable. C’est le cas par exemple d’un vol, d’un viol ou d’un meurtre. Le mal moral désigne tous les maux qui sont produits par un agent libre. »

C. KESSLER – « Dans la mesure où Dieu est bon, pourquoi permet-il le mal moral ? »

A. MASSON – « Dieu permet le mal moral, disait Augustin d’Hippone, parce qu’il permet le bien supérieur qu’est la liberté. Si Dieu ne permettait pas le mal moral, la liberté serait impossible. Qu’est-ce qu’être libre ? C’est avoir le choix entre le bien et le mal. Si le mal était impossible, il n’y aurait plus de choix à faire, et l’homme ne serait plus libre. Or Dieu veut que sa création soit libre, parce qu’il l’aime. Dans la mesure où Dieu a créé l’univers par amour, il veut que sa création puisse librement l’aimer ou le rejeter. Car si Dieu contraignait l’homme à l’aimer, sans lui en donner le choix, ce ne serait plus de l’amour, mais du viol. C’est donc parce que Dieu aime sa création, qu’il l’a veut libre, et qu’il permet donc le mal moral. »

C. KESSLER – « Dieu étant omnipotent, ne pouvait-il pas créer des hommes libres et bons ? »

A. MASSON – « Sur ce point, il faut avouer que certains philosophes, tels que Alvin Plantinga, préfèrent diminuer la puissance de Dieu afin d’éviter le problème. D’après lui, la liberté humaine diminuerait la puissance de Dieu, de telle sorte que Dieu ne puisse pas créer d’homme libre qui ne fasse pas le mal. Je crois qu’il faut prendre le problème plus sérieusement. Dieu est omnipotent, il pouvait créer un univers dans lequel tous les hommes feraient librement le bien, c’est une possibilité dans laquelle il n’y a rien de logiquement contradictoire. Mais cette hypothèse implique un problème qui contrarie le motif même de la création. Si Dieu ne créé que des hommes faisant le bien, cela signifie qu’il opère une sélection sur ses créatures d’après le critère de leurs actions. Cela voudrait dire que Dieu n’aimerait pas ses créatures pour elles-mêmes, mais pour leurs actes. Si une mère est enceinte de jumeaux, et qu’elle décide d’avorté l’un d’eux parce qu’une voyante lui aurait dit qu’il deviendrait délinquant, une telle mère n’aime pas ses enfants et est indigne. La preuve, c’est que si la situation était inversée entre les deux jumeaux, c’est l’autre qu’elle avorterait. Elle n’aime pas ses enfants, elle ne fait qu’apprécier leurs actes. Par conséquent, si Dieu aime sa création, considère la dignité de chaque personne malgré ses actes, il est logique qu’il permette l’existence de personne agissant mal. »

C. KESSLER – « Dieu ne pouvait-il pas permettre de penser et choisir le mal sans le commettre ? »

A. MASSON – « Pour être libre, l’homme doit pouvoir réaliser l’action correspondante à ses choix. Si à chaque tentative de vol, le butin disparaît et réapparaît dans la bourse de votre victime, la tentation de voler n’existera plus. Il n’y aura donc plus de liberté et de responsabilité. Dieu devait donc permettre à l’homme d’accomplir les actions correspondantes à ses pensées. »

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.