Qu'est-ce que la création ? (Saison 3)

Qu'est-ce que la création ? (Saison 3)

C. KESSLER – « Qu’est-ce que la création ? C’est la question que nous allons étudier dans cette émission Epistheo, avec le philosophe Alexis Masson. Est-ce organiser une matière primordiale ? »

A. MASSON – « S’il y a une matière primordiale, il ne s’agit pas d’une création mais plutôt d’une transformation. C’est l’opinion qu’expose Platon dans le Timée. Il  pense que Dieu a façonné l’univers à partir d’une matière primordiale en lui imposant des formes. On peut faire l’analogie avec l’artisan. Pour produire une statue, le sculpteur taille de la pierre. Il n’y a pas de création, mais seulement une transformation de ce qui existe déjà. Or les chrétiens sont opposés à cette conception. On peut argumenter à partir de la nature de Dieu. S’il existe une matière une matière primordiale, alors il existe quelque chose hors de Dieu. Or Dieu est infini, il ne peut donc rien exister hors de lui, sinon cela le limiterait. Dieu n’a donc pas pu produire l’univers à partir d’une matière primordiale. »

C. KESSLER – «  Mais la matière ne pouvait-elle pas provenir de Dieu lui-même ? »

A. MASSON – « Il ne s’agirait pas davantage d’une création, mais plutôt d’une émanation. Plotin, par exemple, pensait ainsi. Dieu tire quelque chose de sa propre substance pour la transmettre à l’univers. On peut faire l’analogie avec le soleil et la lumière qui s’en dégage, ou encore avec la source d’eau et le cours qui en découle. Mais là encore, les chrétiens se sont opposés à cette conception. En effet, Dieu est immuable et simple. Cela signifie qu’il ne peut ni modifier, ni diviser son être. Il ne peut donc pas produire l’univers à partir de sa propre substance, puisque cela impliquerait à la fois une modification et une division. L’univers n’est pas émanation de Dieu. »

C. KESSLER – « Si la création n’est ni une transformation, ni une émanation, alors qu’est-elle ? »

A. MASSON – « La création consiste à produire une réalité nouvelle à partir de rien, ni à partir de soi, ni à partir de quelque chose hors de soi. C’est pourquoi on parle de création ex nihilo. Cela veut dire non seulement que Dieu a façonné l’univers, mais plus encore qu’il a créé la matière elle-même. On peut penser que c’est quelque chose d’incompréhensible, parce que nous sommes habitués à ce qu’il y ait une conservation de la quantité de matière. Mais on peut illustrer la création par une analogie assez simple. Je peux me représenter un, deux ou trois chats, et ainsi de suite. Ces représentations se conservent autant que je les maintiens dans ma pensée. De même, il se peut que Dieu pense une certaine quantité de matière. Il se pourrait que Dieu produise l’univers par sa représentation. »

C. KESSLER – « Dans ce cas de figure, l’univers n’est-il pas qu’une illusion ? »

A. MASSON – « C’est la conséquence qu’en tire l’hindouisme. Le problème est que l’on distingue généralement la pensée du réel. Par exemple, on dit parfois que l’on ne veut pas des paroles mais des actes. Mais il arrive que nos paroles soient en elles-mêmes des actes. C’est ce que le philosophe John Austin appelle le « langage performatif ». Par exemple, lorsqu’un président de séance dit : « la séance est ouverte », la séance est ouverte par le fait même qu’il le dise. Cette parole n’est pas une description mais un acte. Dans ce cas de figure, le langage ne décrit pas la réalité, il produit la réalité. Pour les chrétiens, Dieu a créé l’univers par sa parole : « Que la lumière soit ! Et la lumière fut ». Cette réalité n’a rien d’illusoire et ne se confond pas avec Dieu, même si elle en dépend. Il en va de même que la séance parlementaire, qui dépend de son président, mais ne se confond pas avec lui. »

Écrire un commentaire


Annuaire Encyclopédique Chrétien du Web Annuaire Chrétien Francophone


Google Analytics


Qu’est-ce que la philosophie analytique de la religion ? La philosophie est l’étude des questions fondamentales. La philosophie analytique est une méthode en philosophie qui insiste sur l’analyse logique des thèses et des arguments. La philosophie analytique de la religion est une branche de la philosophie analytique. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la valeur de l’expérience religieuse, et même des doctrines chrétiennes spécifiques telles que la Trinité, l’Incarnation et l’Expiation. Qu’est-ce que l’apologétique ? L’apologétique est la défense rationnelle de la foi. Elle traite de l’existence de Dieu, du problème du mal, de la crédibilité de la révélation, de l’existence et de la résurrection du Christ. L’apologétique peut être négative ou positive. L’apologétique négative consiste à réfuter les objections contre le christianisme. L’apologétique positive consiste à apporter des arguments en faveur du christianisme.